Raspberry Pi – Installer BitMessage pour sécuriser vos emails

Si vous voulez échanger des messages en toute sécurité, vous pouvez utiliser un protocole crypté et décentralisé : BitMessage

bitmessage

BitMessage offre un service de messagerie décentralisé qui vous permet de ne plus passer par les serveurs mails classiques. Votre identité est protégée et le protocole, inspiré du grandissant BitCoin, assure de ne pas se faire sniffer les messages. Le cryptage est du 512 bit ECC qui assure un niveau équivalent à du 256 bit AES (je suis pas expert !).

Limité à du simple texte, sans pièce jointe, BitMessage débute et est facile à mettre en place.

  1. Mise à jour du système
    apt-get update && apt-get upgrade
  2. Installer les paquets nécessaires :
    apt-get install -y git python-qt4
  3. Télécharger et installer BitMessage dans votre home :
    git clone https://github.com/Bitmessage/PyBitmessage ~/PyBitmessage

    1._ssh

  4. Maintenant il faut lancer le programme :
    python ~/PyBitmessage/src/bitmessagemain.py

    Assurez-vous avant que la variable d’environnement DISPLAY a bien été définie :

    export DISPLAY=:0.0

    si votre serveur est bien sur le port 0, qui est celui par défaut.
    Voici la fenêtre que vous devriez avoir :
    root_s_X_desktop__raspberrypi_0_

  5. Choisissez « Connect Now ». La console va vous afficher tout un ensemble de messages et en bas à droite le bouton va passer de rouge à jaune. S’il reste rouge c’est qu’il y a un soucis d’accès à Internet. Pour le faire passer à vert (ce n’est pas obligatoire) vous devez ouvrir votre port 8444 en TCP.
  6. La prochaine étape est de vous créer une identité. Rendez-vous sur l’onglet « Your identities » et cliquez sur « New »
    root_s_X_desktop__raspberrypi_0_De mon point de vue, je pense que l’option 2, passphrase, est plus facile en cas déplacements de BitMessage. Vous avez juste vos fichiers de configuration à récupérer. Mémorisez aussi « Address version number » et « Stream number ».
    Une fois OK pressé, le système va vous générer 8 adresses (si vous n’avez pas changé l’option). Il faut être patient 😉
    Voici le résultat :
    root_s_X_desktop__raspberrypi_0_Vous pouvez changer le libellé pour vous y retrouver en double cliquant sur la zone.
  7. Il est temps d’envoyer un message de test ! Rendez-vous sur l’onglet « Send » et sélectionner votre adresse source. Le libellé ne sera pas visible par le destinataire.
    root_s_X_desktop__raspberrypi_0_Pour le destinataire, utilisez l’adresse :
    BM-omXeTjutKWmYgQJjmoZjAG3u3NmaLEdZK
    C’est une adresse d’echo qui va vous renvoyer un message validant que votre installation fonctionne.
    root_s_X_desktop__raspberrypi_0_-2Et cliquez sur « Send ». L’interface vous bascule sur l’onglet « Sent » en vous disant que le message est en attente d’envoi.
    Encore une fois, soyez patient.
  8. Si vous devez changer de système, tous vos paramètres sont dans le répertoire .config/PyBitmessage. Le plus important étant keys.dat qui contient vos identifiants sur le réseau.

Vous voila prêt à affronter la NSA ou la CIA ! Pour pousser au maximum l’anonymisation de vos échanges, vous pouvez alors passer par le réseau Tor.

Je ne pense pas que le Raspberry Pi soit la machine idéale car vraiment trop lente pour cette utilisation mais si vous la dédiez à cet usage et que vous êtes patient alors pourquoi pas.

Vous aimez cet article ? Supportez-moi sur Patreon!

Vous aimerez aussi...