Raspberry Pi Home Server – Installer un CMS – WordPress

Pour certains le Raspberry Pi est le moyen d’avoir un serveur à la maison à moindre frais (difficile de faire mieux !). Mais il est aussi possible de se faire son petit serveur web et d’y héberger son site perso. Pour ça, rien de plus simple grâce à un CMS. Et des outils open source ce n’est pas ce qu’il manque : wordpress, joomla, drupal, etc.

Aujourd’hui, je vais donc vous proposer d’installer un des CMS les plus utilisés : WordPress.

wordpress-0

  1. Avant tout, il faut un serveur web ! Et pour ceux qui suivent les tutoriels de ce site, vous vous doutez que mon choix s’est porté sur Nginx 😉 Vous trouverez tout ce qu’il faut ici. Vous aurez Nginx installé avec un support PHP.Voici ma section du fichier de configuration pour le serveur :
    server {
    
     listen 8080;
    
     server_name localhost;
    
     access_log /var/log/nginx/wordpress_access.log;
    
     error_log /var/log/nginx/wordpress_error.log;
    
     location / {
    
        root /var/www/wordpress;
    
        index index.php;
    
     }
    
     location ~ .php$ {
    
        fastcgi_pass unix:/var/run/php-fpm/php-fpm.sock;
    
        fastcgi_index index.php;
    
        include fastcgi_params;
    
        fastcgi_param SCRIPT_FILENAME /var/www/wordpress/$fastcgi_script_name;
    
     }
    
     }
  2. Il faut maintenant une base de données. Il y a le choix MySql, SQLite, etc. J’ai pris MySql car simple à installer et je sais que ça sera compatible sans soucis !pacman -S php php-cgi php-fpm php-curl php-gd php-mcrypt mysql mysql-clients
  3. Activer le démarrage automatique de MySql au démarrage du Raspberry Pisystemctl enable mysqld systemctl start mysqld
  4. Configurer et sécuriser MySql en exécutant le script suivant :/usr/bin/mysql_secure_installation
  5. Nous allons ensuite préparer la base MySql pour recevoir WordPress
    1. Se connecter à MySqlmysql -u root -p
    2. Créer une baseCREATE DATABASE wordpress;
    3. Créer le user associéCREATE USER wp_user;
    4. Définir le mot de passe du userSET PASSWORD FOR wp_user=PASSWORD(« 123456 »);
    5. Donner les droits sur la baseGRANT ALL PRIVILEGES ON wordpress.* TO wp_user IDENTIFIED BY ‘123456’;
    6. Purger le cache et fermer les tables ouvertes pour tenir compte des modificationsFLUSH TABLES;
    7. Quitter MySql en tapant exit
  6. Modifier le fichier /etc/php/php.ini pour activer l’extension mysql. Il suffit de décomenter la ligne suivanteextension=mysql.so
  7. Télécharger la dernière version de WordPresswget http://wordpress.org/latest.tar.gz
  8. Depuis /var/www décompresser l’archivecd /var/wwwtar zxvf /path/to/latest.tgz
  9. Changer les droits pour que le owner soit http du groupe httpchown -R http:http /var/www/wordpress
  10. Configurer WordPress sur base du fichier fourni par défaut
    1. Sauvegarder le fichier de base au cas où ;-)cp /var/www/wordpress/wp-config-sample.php /var/www/wordpress/wp-config.php
    2. Modifier le fichier /var/www/wordpress/wp-config.php pour configurer la connexion à la base de donnéesdefine(‘DB_NAME’, ‘wordpress’);define(‘DB_USER’, ‘wp_user’);

      define(‘DB_PASSWORD’, ‘123456’);

      define(‘DB_HOST’, ‘localhost’);

En allant sur l’IP du Raspberry (avec le port associé dans votre configuration – chez moi j’ai pris le 8080), voici ce que vous devez obtenir :

wordpress-1

Voilà. A vous maintenant de suivre les instructions pour créer votre propre site. Alors on est loin des performances sur un serveur professionnel mais il faut reconnaitre que ça fonctionne plutôt mal.

Vous aimez cet article ? Supportez-moi sur Patreon!

Vous aimerez aussi...