Pi Home Connect (encore) un projet domotique pour Raspberry Pi

En ce début d’année 2015, une bonne résolution chez moi c’est le démarrage d’un projet modeste de domotique : Pi Home Connect

PiHomeConnect (encore) un projet domotique pour Raspberry Pi

Les objectifs du projet sont simples :

  • Apprendre ! Des projets comme celui-ci il en existe des dizaines tous très bien conçus et performants mais commencer de zéro permet de se confronter aux problèmes de base et moi j’aime bien 🙂 En 433Mz comment transmettre des données, doit-on sécuriser le protocole, comment économiser la batterie au maximum pour ne pas la changer toutes les semaines, etc.
  • Avoir quelque chose de simple. Je ne veux pas pouvoir tout contrôler (j’ai pas de volets électriques, de piscine, pompe à eau et autre). Juste commencer par avoir des sondes qui me donnent des informations basiques : température, pression, humidité, présence, etc.
  • Un coût modeste. On doit bien pouvoir faire quelque chose de simple sans investir des fortunes. Comme dit ma femme : « vive les DIY » !
  • Partager avec vous, pour ceux qui veulent participer à l’aventure. Je publierai des articles et surement une base de connaissance sous la forme d’un petit wiki.
  • Se faire plaisir avec l’interface graphique. J’ai envie de quelque chose de design et élégant. Le style est déjà choisi, reste à le rendre dynamique avec les données collectées.

Voici donc maintenant la première photo du projet. Une sonde DHT11 pour la température et l’humidité. La sonde envoie ces données ainsi que le niveau des piles via un émetteur 433Mz vers un Arduino. Elle est optimisée coté énergie pour fonctionner au minimum nécessaire (la LED c’est juste pour le fun car ça consomme) et ainsi économiser la durée de vie des deux piles AA (dans leur magnifique emballage !)

PiHomeConnect (encore) un projet domotique pour Raspberry Pi - DHT11

Pour la consommation, j’ai perdu 0.06V (3.02 au lieu de 3.08) en 26h sachant que 4 mesures sont envoyées toutes les 5 secondes. En enlevant la LED, en passant le nombre d’émissions à 3 et en ne faisant ca que toutes les 5 minutes, l’autonomie devrait monter en flèche !

Coté matériel :

  • Un Atmega328 (il est programmé en 8mhz avec son oscillateur interne)
  • Une DHT11 (sera remplacée par une DHT22 ou autre) et sa résistance
  • Un émetteur 433Mhz
  • 2 piles AA
  • Des câbles et une breadboard

Ca donne un coût de la sonde autour de 5€ (si vous commandez en quantité pour plusieurs sondes en Asie) sans les câbles et la breadboard. Je trouve ça vraiment correct.

A bientôt pour la suite du projet ! Partagez vos idées et sentiments dans les commentaires !

Vous aimerez aussi...

  • Pour ce qui est de l’autonomie, il faut ensuite optimiser au maximum les temps de sleep sur l’atmega, certains arrivent à des consommations de malade avec des noeuds actifs pendant 2 ans sans problème.
    Tu peux par exemple regarder le travail de Nathan Chantrell.
    J’étais aussi tombé sur un tuto (mais impossible de remettre la main dessus) décrivant comment optimiser les cycles de sommeil de l’atmega pour avoir une consommation ridicule, je te la redonnerais si je retrouve.

    En tout cas, content de te voir avancer là dessus 🙂

    • C’est de lui que je suis parti justement. Une mine d’or son site. J’utilise la librairie JeeLib pour mettre en sommeil l’Atmega en utilisant le Watchdog timer. Je peux pas mettre plus car j’ai besoin d’un timer et pas d’une interruption
      Je dois encore regarder pour mieux « couper » l’alimentation de la DHT11 et qu’elle ne consomme rien pendant le temps où les mesures ne sont pas nécessaires.

  • Tef

    Une réflexion judicieuse.

    Effectivement, la consommation est LE point critique de la domotique. Personnellement je regarde toujours comment est géré l’énergie dans chaque projet que je consulte. Changer les piles (même rarement) va, à la longue, faire monter les coûts. Surtout quand il y a plusieurs modules/sondes. Ensuite vient logiquement la question de la disponibilité pérenne de ces modules et les manipulations nécessaires pour leur entretien.
    C’est une question récurrente, quelle est la meilleure solution ? Piles (batteries), secteur, solaire ou un mix de tout ça? Il n’y a pas de réponse simple et chacun prendra celle qui lui convient le mieux, bien sûr, mais c’est ce qui fait que je n’ai pas encore franchit le pas.

    Un projet qui a l’air en bonne voie 😉

    ps: D’autres projets portent déjà le nom de « domoPi ». Juste pour te le signaler.

    • Merci 🙂 Je vais changer de nom, je suis un peu idiot de ne pas avoir cherché avant ….
      L’idée c’est que chacun puisse trouver son bonheur et si avec le temps la solution choisie n’est pas bonne, pouvoir passer à une autre sans perdre les données etc.
      Je compte sur l’interface pour vraiment aider. Je travaille sur un générateur de code Arduino pour faciliter la vie à la création d’une node.

  • Hello. Chouette projet. Je me suis lance dans quelque chose de très similaire. Pour l’instant je rassemble des idées et je fais quelques prototypes avec des Arduino pro mini et des transceivers RFM69HW. J’ai encore beaucoup a apprendre mais c’est très fin 😉 Mes notes sont la bas (le projet sera renomme bientôt): https://github.com/dsebastien/openSourceAlarm/wiki/Ideas

  • vinzouille

    Super intéressant ce sujet, je suis pas très calé en electro (je suis développeur) et je suis également à la genèse d’un projet du même type je vais donc suivre ça de prêt 🙂

  • Lazlo Guiol

    Salut je suis très intéressé par ton projet ? Où en est tu ? Je voudrais faire la même chose que toi mais je n’ai qu’une Arduino Uno, une maison de campagne (terrain de jeu) est peu de connaissances. Et aussi peu de temps je suis lycéen.

    • Salut. Je ne suis pas allé plus loin que la sonde et l’interface minimaliste de restitution.