L’Arietta G25, un nouveau venu prometteur

Pas cher, un SoC ARM, une distribution Linux optimisée, des GPIO, le support I2C, PWM. On pourrait croire que je parle d’un Raspberry Pi et pourtant non ! Il s’agit d’un petit nouveau : l’Arietta G25 de chez ACME System.

Raspberry Pi Home Server - Arietta G25

En parcourant le forum francophone de l’association pour la promotion du Raspberry Pi, j’ai lu un sujet sur l’Ariette G25. Uggy parle de cette petite carte et de ses capacités.

L’objectif est une carte à taille réduite pour les Maker et autre DIY, avec bien entendu de capacités étendues :

  • Une CPU Atmel AT91SAM9G25 SoC (ARM9 @ 400Mhz)
  • De la mémoire DDR2 avec 128 ou 256 MByte
  • Alimentation en 5V via le port microUSB ou 3.3VDC via un connecteur
  • Une taille réduite de 53x25mm
  • Une consommation de 59mA à 85mA en fonction des phases et du modèle. La consommation augmente si vous utilisez le module wifi

La société ACME (Oui oui comme dans les cartoons de la Warner !) assure une disponibilité pour les 5 prochaines années !

Au niveau des connecteurs c’est la fête ! Pas moins de 40 broches que vous allez pouvoir utiliser pour :

  • 2 bus I2C
  • 3 ports série UART
  • 3 ports USB dont 1 qui a des connecteurs dédiés
  • 4 lignes PWM
  • 1 bus SPI
  • 1 port I2S
  • 4 convertisseurs analogique vers digital
  • 1 interface de debug DPI
  • 1 connecteur micro USB pour relier la carte à votre ordinateur
  • 1 LED configurable
  • 1 bouton configurable
  • 1 connecteur
  • 1 support micro SD
  • 1 support pour un module Wifi b, g et n
  • Jusqu’à 29 GPIO supportant 3.3V

Rien que ça !

Voici un petit schéma reprenant toutes les informations

Raspberry Pi Home Server - Arietta G25

Coté système d’exploitation, sur la carte micro SD vous pouvez installer une Debian spécialement optimisée pour le CPU de l’Arietta G25 !

ACME propose soit de télécharger une image pour votre carte (avec un kernel 3.16.1), soit construire vous-même une image avec les packages qui vous intéressent.

Raspberry Pi Home Server - Arietta G25 - Emdebian

Une fois l’OS installé, vous avez alors accès à l’ensemble des packages (compilés arml) classiques. A vous les joies de la programmation C, Python, PHP ou encore Node JS ! Pour l’accès Internet, il faudra passer soit par le wifi soit par le port USB relié à votre ordinateur via un adaptateur (et oui pas de port LAN …)

Enfin pour vous aider à maitriser les différents connecteurs, ACME propose une page dédiée vous permettant de comprendre l’utilité et la configuration de chacun d’entre eux.

Raspberry Pi Home Server - Arietta G25

Conclusion

La comparaison avec le Raspberry Pi, même si elle est tentante, n’a pas vraiment de sens. Car les différences sont trop nombreuses pour que la comparaison est un sens ! CPU, GPU, sortie HDMI, sortie audio, taille, consommation, etc. Bref c’est pas vraiment la même chose.

Sa jeunesse fait que l’Arietta G25 a une communauté réduite et si vous n’êtes pas avec un niveau technique confirmé vous risquez vite de vous trouver bloqué. Heureusement, ACME a su anticiper partiellement le problème (contrairement au Banana Pi je trouve) en proposant plusieurs tutoriels (mais basiques) et de la documentation.

Au final, je trouve cette carte prometteuse pour les objets connectés pour lesquels elle semble très bien adaptée surtout avec sa consommation et taille réduites et ses nombreuses sorties.

N’hésitez pas à partager votre sentiment sur cette carte dans les commentaires ou mieux encore votre expérience si vous êtes un heureux (ou pas) possesseur de l’Arietta G25.

Site officiel : http://www.acmesystems.it/arietta

Vous aimerez aussi...

  • Bonjour! Nous sommes un nouveau revendeur pour les cartes Arietta G25 et nous sommes au Canada! Nous pouvons aussi expédier aux États-Unis.
    Visitez nous ici: http://voltatek.com/fr/97-arietta
    Merci!

  • hervefox

    produit très sympas , quelques difficultés pour faire fonctionner le wifi sur ma box ( configuration logicielle )

    et un grand manque de support je trouve, je n’ai toujours pas réussi à installer correctement lirc ( http://www.lirc.org/ )

    je suppose être coincé par les gpio mal défini dans ma configuration , du coup je pense partir sur d’autres projets …

    encore merci à chris pour son concours qui m’a fait découvrir l’arietta !

  • Salut, on l’utilise depuis peu avec des copains pour développer des capteurs de ruches embarqués (openbeelab). C’est pas toujours facile au début (notamment le wifi, le tuto est bien mais un peu léger), mais faut pas se décourager, moi je suis vraiment pas une flêche, mais avec leurs tutos j’ai réussi à compiler des kernels linux dédiés, des debian rootfs adhoc et même des bootstrap modifiés alors que je savais même pas ce que c’était… Ce qui est super c’est que ça consomme suffisamment peu pour faire de l’embarqué sur petits panneaus solaires (80mA), et on peut la faire s’éteindre et se rallumer toute seule avec le RTCwakeup. Je conseille très fortement de commander le DPI (débuggeur) avec la carte sinon pas possible de démarrer un nouveau kernel (faut faire un depmod -a pour pouvoir s’y connecter avec l’usb) pour par exemple activer les adc.
    C’est entièrement pilotable en libre, alors pour faire du libre embarqué, allez-y utilisez le et partagez vos résultats et la communauté sera bientôt suffisamment importante pour que n’importe quel débutant puisse l’utiliser 🙂