Raspberry Pi Home Server – Etape 4 : Préparation du disque

Maintenant que nous avons notre système prêt à l’emploi grâce à l’installation de Moebius, nous pouvons passer à la configuration du disque dur et ses partitions.step4-1

  1. Dans un premier temps il faut bien évidement brancher notre disque et le connecter au Raspberry Pi !
  2. Détecter le nom du device avec la commande dmesg

    Nom du disque avec dmesg

    Nom du disque avec dmesg (cliquez pour agrandir)

  3. Si nous reprenons ce qui a été défini dans le post sur le matériel, avec la commande fdisk voici ce qu’il faut créer :

    Résultat de la commande fdisk après la définition des partitions

    Résultat de la commande fdisk après la définition des partitions

  4. Nous n’allons pas toucher à la partition HFS (/dev/sda1) pour le moment. Nous en parlerons lors de la configuration de Time Machine.Il faut préparer les partitions avec les commandes
    mkfs.ext4 /dev/sda2
    
    mkfs.ext4 /dev/sda3
    
    mkfs.ext4 /dev/sda4
  5. Donc maintenant il nous reste à monter automatiquement les différentes partitions au démarrage du Raspberry Pi. Pour cela, il suffit de modifier le fichier /etc/fstab comme ci dessous. Nous verrons plus tard pour le mettre à jour pour gérer les droits car ici les partions sont toutes monter avec l’utilisateur root.
    /dev/sda2 /media/usbdrive/internet ext4 defaults 0 0
    
    /dev/sda3 /media/usbdrive/private ext4 defaults 0 0
    
    /dev/sda4 /media/usbdrive/share ext4 defaults 0 0

    Chez moi j’ai donc créé un répertoire /media/usbdrive puis un répertoire par partition en fonction de l’utilisation

  6. Voici le résultat d’occupation des disques

    Résultat du partage du disque

    Résultat du partage du disque

Par contre, un point que je n’ai pas encore élucidé c’est pourquoi ma mémoire occupée est passée de 29Mo à 32Mo …

Diminution de 3Mo de la mémoire avec le montage des partitions

Diminution de 3Mo de la mémoire avec le montage des partitions

Si vous avez des indices je suis preneur car vu l’objectif du projet, 3Mo ça peut servir 🙂

A bientôt pour l’installation du premier service

Vous aimerez aussi...

  • Sekaijin

    Je pense que tu as les drivers ext4fs et HFS+ qui sont monté en mémoire (au moins en partie, alors que tanq que tu n’a pas de disque il n’y a que ubifs) et aussi pour chaque partition la géométrie de la partition et un espace réservé pour garder une certain nombre d’inodes en ram. Je ne maitrise pas ext4 mais il y a peut-être des option pour maitriser les impact mémoire. je pense que le man Mount(8) doit te donner quelques pistes.

    A+JYT

  • browaeys

    Bonjour,
    Je débute complètement en RPi et Linux. J’avoue que tu m’as perdu des le début de ton tuto. Tu n’explique pas du tout quand tu créer tes partitions. Pourrais du m’expliquer avec plus de détails?
    Par avance merci.

    • Salut. Ca se passe avec la commande fdisk. Il y a de l’aide dans l’outil, avec la commande man et à cette adresse : http://doc.ubuntu-fr.org/partitions
      Le résultat de la commande fdisk est dans la capture d’écran. Ca reste configurable pour les besoins de chacun.

  • Sébastien Mougel

    il n’y as rien d’afficher nomplu sur celui la… dsl ^^

  • Pingback: Raspberry Pi Media Server [personal notes] - spoonconcept()